Prématuré, un bébé de 500 grammes naît avec la peau transparente

Square

Le jeune prématuré River Willis pouvait tenir dans la paume d’une main quand il est arrivé au monde . Né 4 jours après le seuil d’avortement de 24 semaines, ce bébé grand prématuré pesait 500 grammes.

Un accouchement sous césarienne en urgence

Après de grosses complications pendant la 24ème semaine de sa grossesse, Cara Willis souffrait d’un décollement placentaire bien avant la date d’accouchement prévue. Le décollement du placenta (lorsque le placenta se désolidarise du bébé), une maladie mortelle extrêmement rare touchant 1% des bébés, entraîne des saignements abondants et empêche le bébé de recevoir les nutriments et l’oxygène de sa maman.

Les médecins ont averti la mère qu’elle ou son bébé risquait de ne pas survivre. Après 3 jours intenses et une césarienne en urgence pour la jeune femme de 24 ans, River était né et sa mère était en bonne santé.

Ils ont dû m’endormir pour me faire accoucher. Quand je me suis réveillée, je ne savais pas si mon fils était vivant ou mort.

Le papa, Luke Willis, se remémore la scène.

Elle a tellement saigné qu’elle a rougi le lit.

Après sept heures d’attente, l’équipe médicale a finalement montré à la mère de quatre enfants une photo de son fils mais les parents ont du attendre deux jours pour rendre visite à leur enfant.

La peau transparente pour un bébé de moins de 500 grammes

Le jeune homme de Tredeger, dans le sud du Pays de Galles, a survécu à sa venue au monde.

Ils ont levé les couvertures autour de lui et il était si petit qu’on pouvait à peine le voir. On a pleuré tous les deux.

Il faisait environ la moitié de la taille des petits ours en peluche autour de lui.

Il avait aussi un grand sac sur lui pour le garder au chaud et des tas de fils autour de lui.

Affichant moins de 500 grammes au compteur, sa main était si petite qu’elle pouvait tenir autour d’un des doigts de Cara.

Mais ce que ses parents remarquent, c’est sa peau transparente encore inachevée.

C’était charmant. Il était si précoce que sa peau était encore transparente.

Son état a du nécessiter de gros soins en néonatalogie à l’hôpital universitaire de Cardiff pendant trois mois et demi. Chute de poids vertigineuse (450 grammes), septicémie, besoin de lait maternel d’une mère donneuse, trou dans le cœur (chose fréquente chez les prématurés), le jeune gallois s’est battu pour survivre.

Quand il a eu une septicémie, je ne l’ai pas reconnu tellement son visage était enflé. En fait, je pensais que je regardais un autre bébé dans la couveuse.

Après 5 mois de soins intensifs, le jeune River Willis rentrait chez lui en bonne santé et en pleine croissance. Il a su subir une opération à cœur ouvert à Bristol en octobre et continue de grandir.

Son père, Luke Willis, a l’intention de participer à un saut à l’élastique caritatif dans le but de sensibiliser les esprits aux bébés grands prématurés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *