Categories
Grossesse

Avoir un bébé après 40 ans n’est plus rare, mais comporte toujours des risques

L’histoire d’amour de Megan et Fadil Lee a commencé lorsque tous deux étaient en première année d’université, et elle aurait pu se terminer là si Fadil n’avait pas envoyé à Megan un message Facebook 25 ans plus tard.

Megan se souvient.

J’étais genre, OK, il est célibataire ou marié ?

Une grossesse à la quarantaine

Après être sortis ensemble pendant un an et demi, ils se sont mariés et Fadil voulait devenir père pour la première fois. Megan était aussi motivée, bien qu’âgée de 45 ans et ayant déjà deux enfants adultes.

Avouons-le, nous vivons tous plus longtemps, tu sais.

Et je ne pense pas que l’âge devrait être un inhibiteur pour toi si tu es en bonne santé et en forme physique. Je pense que tu devrais avoir le choix.

Le docteur Paul Magarelli, spécialiste de la fertilité chez les femmes âgées, est de cet avis.

Maintenant que nous vivons jusqu’à 80, 90 et 100 ans, l’idée d’un bébé à 50 ans n’est pas si folle que cela.

Le Dr Magarelli aide le couple à concevoir par Fécondation In Vitro.

L’utérus ne vieillit pas, c’est un muscle.

Ils ont donc réussi la FIV et les femmes qui ont donné des ovules jusqu’à l’âge de 74 ans ont quand même des bébés en bonne santé.

Megan prévoit d’utiliser ses propres ovules, mais la réalité est que la plupart des femmes âgées utilisent des ovules congelés ou donnés.

Lorsque vous atteignez l’âge de 44 ans et plus, le nombre d’ovules disponibles pour faire un bébé est extrêmement faible, de sorte qu’à un moment donné, la plupart des familles utiliseront des ovules de donneuses.

Des risques liés à la grossesse tardive pour le bébé et la maman

Il existe cependant des risques importants pour la mère et le bébé, notamment le diabète gestationnel, l’hypertension liée à la grossesse ainsi que la fausse couche. Les bébés ont également un risque plus élevé d’anomalies chromosomiques, comme le syndrome de Down.

Megan et Fadil affirment qu’ils sont conscients des risques et sont proactifs.

La future maman confie :

Nous allons faire des tests génétiques sur les embryons à cause de notre âge.

On veut s’assurer que tous les chromosomes sont censés être là et qu’ils sont là en entier.

Ces FIV ont un coût élevé. Les traitements standard de Fécondation In Vitro peuvent coûter entre $20 000 et $30 000 (entre 18 000€ et 27 000€). Payant de leur poche pour l’intervention, le couple espère que tout ira bien dès le premier essai.

Nous avons tous les deux une foi très forte.

Si les choses ne fonctionnent pas, nous allons considérer cela comme un signe de Dieu indiquant que nous ne sommes pas censés être parents à cette étape de notre vie.

Categories
Grossesse

Timelapse : 9 mois de grossesse accélérés en 20 secondes

Au fur et à mesure de la grossesse, le ventre de la future maman prend du volume et se dessine. Souvent, les couples tentent de garder une trace de cette évolution et c’est justement ce que vous allez voir.

Une grossesse condensée en 20 secondes

Dans cette vidéo, la jeune femme enceinte sera prise en photo plus d’une cinquantaine de fois pour permettre ce rendu accéléré, communément appelé timelapse.

La grossesse et vous, que l’étirement commence !

Alors oui, ce seraient plutôt 7 mois de grossesse au final mais bon, qui compte vraiment ce genre de choses ?

Categories
Grossesse

Fumer pendant la grossesse double le risque de mort subite pour le bébé

Selon une étude récente analysant plus de 20 millions de naissances, dont plus de 19 000 décès infantiles, fumer ne serait-ce qu’une cigarette par jour pendant la grossesse peut doubler le risque de mort subite du nourrisson (MSN) pour votre bébé.

L’étude, publiée dans la revue Pediatrics, a compilé les données du tabagisme pendant la grossesse en prenant en compte les naissances et décès infantiles entre 2007 et 2011 aux États-Unis. L’analyse de ces données révèle que le risque de décès MSN augmente de 0.07 à chaque cigarette fumée, jusqu’à 20 par jour, un paquet de cigarettes standard.

Toujours selon l’étude, lorsque vous fumez un paquet par jour, le risque de mort subite de votre bébé a presque triplé par rapport aux nourrissons de non-fumeurs.

Pire, fumer seulement une ou deux cigarettes prédispose encore le bébé à une mort subite du nourrisson. Autrement dit, une abstinence totale semble le plus indiqué pour échapper à ces statistiques attristantes.

Une réduction de la consommation de tabac réduit cette probabilité

L’enquête a permis de constater que la réduction du nombre de cigarettes était quelque peu bénéfique.

Les femmes ayant réduit leur consommation de tabac au cours du 3ème trimestre ont constaté une diminution de 12% du risque de mort subite du nourrisson. De même, cesser complètement de fumer au cours du troisième trimestre réduisait de 23% le risque de MSN.

Chaque cigarette compte

Tatiana Anderson, auteure principale de l’étude, neuroscientifique au Seattle Children’s Research Institute, affirme que chaque cigarette compte.

Selon elle, les médecins devraient avoir ces conversations avec leurs patients et leur dire :

Écoutez, vous devriez cesser de fumer. C’est votre meilleure chance de diminuer la mort subite du nourrisson.

Mais si vous ne pouvez pas, chaque cigarette que vous pouvez éviter aidera votre bébé.

Selon les modèles informatiques de l’étude réalisée en collaboration avec Microsoft, 800 décès de nourrissons pourraient être évités chaque année si aucune femme ne fumait pendant la grossesse.

Syndrome de la Mort Subite du Nourrisson (MSN)

Le syndrome de la mort subite du nourrisson, connu sous le nom de MSN, a été un phénomène effrayant et inexpliqué pour les parents pendant des décennies jusqu’à ce que la recherche découvre un lien entre la position de sommeil du bébé et la mort subite. Selon l’American Academy of Pediatrics, si les bébés âgés de 1 mois à 1 an étaient endormis sur le ventre, le risque de mourir du SMSN doublerait.

Aux USA, le taux de mortalité a chuté d’environ 50% lorsque les parents ont commencé à endormir leurs bébés sur le dos. Peu de temps après, des recommandations ont été formulées pour enlever les couvertures, les jouets et autres objets potentiellement étouffants du lit d’enfant.

Mort Inattendue du Nourrisson (MIN)

En 2010, les taux de MSN aux États-Unis étaient tombés à environ 2 000 par an, contre près de 4 700 en 1993. Mais alors que le nombre de bébés qui meurent du MSN a diminué, deux autres types de mort subite du nourrisson – causes mal définies et suffocation accidentelle – ont augmenté au cours des deux dernières décennies, ce qui porte le nombre total de décès à environ 3 700 par année, selon Mme Anderson.

Aujourd’hui, les chercheurs combinent les trois types de décès et l’appellent MIN, abréviation de Mort Inattendue du Nourrisson.

Le lien avec le tabagisme

La recherche a montré un lien direct entre le tabagisme de la mère et la MIN. Selon l’American College of Obstetricians and Gynecologists, 23% à 34% des cas de MSN et 5% à 7% des décès infantiles prématurés peuvent être attribués au tabagisme prénatal.

Les répercussions pour les enfants nés de fumeurs sont également élevés. La recherche a montré un lien entre le tabagisme pendant la grossesse et un risque accru d’asthme, de coliques infantiles et d’obésité infantile. Même le tabagisme passif est dangereux pour le fœtus en développement, qui augmente le risque d’insuffisance pondérale (maigreur excessive) à la naissance jusqu’à 20%.

La façon dont le tabagisme contribue à la MIN fait l’objet de recherches approfondies, mais une théorie dominante explique qu’il augmente les niveaux de sérotonine, un neurotransmetteur ayant un rôle clé dans l’éveil comportemental et l’activité. Chez les nourrissons sensibles, il est possible que la sérotonine affecte la capacité du tronc cérébral à réguler le système respiratoire pendant le sommeil.

C’est peut-être ce qui fait que le nourrisson s’arrête de respirer la nuit.

Le tabagisme avant la grossesse pointé aussi du doigt

L’autre donnée de cette investigation concerne l’impact du tabac avant la grossesse. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour les femmes qui fument et qui découvrent qu’elles sont enceintes.

Tatiana Anderson détaille les résultats de l’étude :

Si vous fumez au cours des trois mois précédents la grossesse et que vous cessez de fumer à la fin du premier trimestre, votre risque d’exposition à la mort inattendue du nourrisson est de plus de 50% plus élevé que chez les non-fumeuses.

Les femmes fumeuses ayant l’intention de devenir mamans devraient cesser de fumer plus de trois mois avant de chercher à tomber enceinte, à l’instar des femmes sous traitement hormonal.

Un pneumologue acquiesce.

C’est logique. Lorsque vous fumez une cigarette, les conséquences physiologiques ne s’arrêtent pas simplement quand vous cessez de fumer pendant plusieurs semaines.

Cela montre à quel point le tabagisme est un poison et les effets durables qu’il peut avoir sur votre corps.

Conclusion : arrêter de fumer définitivement

Une abstinence totale plusieurs mois avant la conception, durant et après la grossesse semble être le seul traitement de choc efficace pour préserver la vie de votre bébé et sa santé autant que la vôtre.

Pour arrêter de fumer, pensez à vous faire aider. Tabac Info Service propose un numéro gratuit au 36.89. Grâce à leur service, vous pouvez bénéficier d’un suivi personnalisé et d’une aide efficace afin de préparer votre arrêt.

Categories
Grossesse

Booster sa fertilité, c’est possible !

La conception offre à la femme et au couple le choix d’avoir ou pas un enfant. D’autres se lancent alors dans cette grande aventure en décidant d’avoir un petit bébé. La plupart du temps, le projet se concrétise. Cependant, il arrive que les essais restent vains. Heureusement, il est possible de booster sa fertilité ! Alors, comment tomber enceinte et favoriser la conception ?

Un projet commun

Les deux partenaires doivent s’impliquer dans leur projet d’enfant. Pour mettre toutes les chances de votre côté, commencez par faire l’amour aussi souvent que possible. Deux maîtres mots : le désir et la patience ! Quand l’acte sexuel représente un devoir, un supplice ou une performance obligatoire, bonjour le stress et adieu la fertilité ! Or, désirer son partenaire et éprouver du plaisir, voire l’orgasme, favorise la relaxation, l’abandon et du coup, augmente les chances de tomber enceinte.

Le timing parfait

Attention, faire l’amour en ressentant du désir ne suffit pas totalement, il faut encore le faire au bon moment. L’instant T se situant idéalement entre les 4 jours précédant et suivant l’ovulation (environ 12 à 14 jours avant la fin du cycle), aimez-vous sans modération durant cette période-là ! Petit-ange ne tardera pas à grandir en vous. Sachez ensuite qu’après une contraception prolongée, il faut attendre environ 6 mois pour que la conception marche ! Menez une vie saine en proscrivant l’alcool et la fumée, mais aussi l’excès de fatigue et le stress. Sans virer à l’obsession, favorisez le maintien d’un poids santé (l’excès ou le manque de poids étant aussi nuisibles l’un que l’autre).

Les trois ingrédients essentiels étant l’amour, le désir et la patience, persévérez ! Si les difficultés persistent, n’hésitez pas à consulter un gynécologue, voire un sexologue.

Categories
Grossesse

Les types de maternité : 1, 2 ou 3 ?

Le choix de la maternité est une étape clé. Vous trancherez sur le type de maternité selon le déroulement de votre grossesse et le mode d’accouchement de votre choix. Quelle que soit votre décision, l’essentiel est de vous entourer d’un personnel médical compétent, respectueux de votre choix et de proches attentifs pour un soutien moral (compagnon, mère, sœur, ou amies, etc.). Libre à vous de choisir parmi ces trois types de maternité pour accoucher l’esprit tranquille.

La maternité type 1

Optez pour ce type de maternité si votre grossesse s’est bien déroulée et si votre futur enfant se portait bien lors des derniers examens. Arrivé au monde, votre bébé bénéficiera de tous les soins et examens pédiatriques dus aux nouveau-nés. Le personnel prendra également soin de vous, jeune maman.

La maternité de type 1 dispose d’une seule unité obstétrique et peut gérer une intervention en césarienne ou des soins de réanimation.

La maternité type 2

Il s’agit de la maternité idéale pour les grossesses à difficulté modérée et présentant des risques également modérés de détresse fœtale. Elle met à disposition une unité de néonatalogie (un service de pédiatrie dédié aux nouveau-nés, notamment les prématurés) et une unité d’obstétrique. En revanche, le service de réanimation néonatale n’existe pas dans ce genre d’établissement.

Les maternités type 2 sont encore classées suivant leur habilitation :

  • Type 2A : une maternité pouvant accueillir des bébés nés à partir de 32 semaines d’aménorrhée (SA) et pensant au moins 1,5 kg
  • Type 2B : les soins intensifs

Une maternité de type 2 prendra en charge les nourrissons nés entre 30 et 32 semaines d’aménorrhée dont le poids oscille entre 1 kg et 1,5 kg et qui ne nécessitent pas d’intubation.

La maternité type 3

Elle est souvent la plus conseillée en cas de grossesse difficile et d’accouchement à risque (grossesse à haut risque ou nouveau-né présentant des détresses graves ou sans autonomie respiratoire). La maternité de type 3 dispose effectivement d’une unité de réanimation néonatale, dans le cas où la vie de bébé serait en danger suite à un accouchement compliqué. Bien évidemment, ce type de maternité dispose des indispensables unités d’obstétrique et de néonatalogie.

Une maternité de type 3 pourra accueillir des bébés arrivés entre 24 et 25 semaines d’aménorrhée et pesant au moins 500 grammes.

Bon à savoir

Si chaque type de maternité indique sa possibilité d’accueil, les maternités fonctionnent toutes en réseau. Si le besoin s’en fait sentir, vous serez pris en charge (femme et bébé) par une maternité d’un niveau supérieur. Choisissez donc votre type de maternité en gardant en tête que tout se passera bien. Si ce n’était pas le cas, l’équipe médicale saura vous épauler.

Categories
Grossesse

Comment annoncer sa grossesse ?

C’est confirmé, vous êtes une future maman. Félicitations ! Comment annoncerez-vous votre grossesse à vos proches et surtout à votre mari ? Comment lui apprendre qu’il va être papa ? Voici quelques pistes pour partager l’heureuse nouvelle et lui annoncer votre grossesse de façon originale.

Les vêtements

Achetez quelques habits de bébé et lavez-les à son insu. Accrochez les vêtements sur la corde… Puis, quand il rentre, prenez un air innocent et demandez-lui un peu d’aide :

Chéri ? Pourrais-tu mettre le lavage dans la sécheuse s’il te plaît ? J’ai oublié !

Cette manière originale et délicate saura créer le choc et permettra d’annoncer sa grossesse en prenant de l’avance sur la garde robe de bébé.

Les biscuits

Le véritable chemin vers le cœur d’un homme passe par son estomac.

C’est le moment idéal pour le faire grignoter tout en songeant à son futur enfant.

Laisser le test bien en vue

Prenez une photo de votre test de grossesse et envoyez-la par courriel à toute la famille (papi mamie…) pour annoncer la bonne nouvelle.

Pour votre homme, ne passez pas par messagerie interposée. Mettez le test bien en vue sur la table de chevet de votre amoureux et attendez avec impatience sa réaction.

Banc d’auto

Trouvez-vous un banc d’auto ou un siège auto parmi les modèles recommandés et installez-le dans la voiture du futur papa ! Réaction garantie quand on touche à sa voiture.

Pour faire plus d’effet, installez-y un ourson !

La première échographie

Vous avez tenu trois mois pour garder le secret, il est temps de le révéler au grand jour ! Utilisez l’impression de la première échographie pour illustrer votre carte d’annonce. Ayez votre téléphone à portée de main, il sonnera aussitôt votre courriel reçu.

Le sac cadeau

L’indémodable sac cadeau plaît toujours autant, que ce soit pour annoncer votre grossesse à vos enfants ou à vos parents. Préparez un petit sac à surprises rempli d’accessoires de bébé comme les hochets, les peluches, bas et suces. Cela peut aussi vous servir pour les parrains et marraines.

Au téléphone

Trop excitée, vous n’avez qu’une idée en tête, sauter sur le téléphone ? Pourquoi pas ! Laissez-vous aller. L’important est que vous puissiez transmettre votre joie et annoncer l’arrivée de bébé.

Un dessin

Faites-vous aider par votre autre enfant. Demandez-lui de dessiner votre famille en rajoutant un enfant de plus. Offrez le dessin aux futurs grands-parents, même si votre enfant vendra sûrement la mèche en arrivant, trop content d’annoncer cet heureux événement.

Les œufs

Lors d’une réunion de famille, préparez des œufs en plastique et cachez-y un message portant le rôle de chacun. « Tu seras une tante le 13 décembre 2015 » ou « tu seras grand-maman dans 4 mois ».

Petites annonces

Affichez une annonce dans un journal local ou sur un site de petites annonces : « Locataires du 5 rue des Trembles cherche logement car sa propriétaire l’expulsera d’ici 6 mois».

Un bola de grossesse

Depuis plusieurs années déjà, de nombreuses mamans adoptent un bijou original et délicat qui renforce le lien maman bébé, un bola de grossesse. Ce pendentif doté d’une chaîne assez longue reposera sur le ventre de la femme enceinte et fera un petit bruit subtil à chaque mouvement.

Comment fonctionne un bola ?

Originaires d’Indonésie, ces colliers de grossesse sont dotés d’une boule de cuivre qui émet un bruit délicat à chaque fois que le bijou bouge. Le bola pourra bouger grâce à maman mais c’est aussi le bébé qui, avec ses mouvements dans le ventre, déclenchera le léger son. Le bruit si particulier et caractéristique provoqué sera reconnu par le bébé et deviendra un son original et unique qui servira de lien entre maman et bébé. Cette sonorité délicate et légère est reconnue pour calmer bébé, on appelle d’ailleurs en anglais la boule à l’intérieur du pendentif une Harmony ball ou bille d’harmonie.

Et après la grossesse ?

Quand bébé sera à côté de vous, le bola restera quelque chose de rassurant et de connu pour le nouveau né, un lien entre sa vie d’avant et son arrivée dans notre monde. Ainsi, un tintement du bijou lui rappellera l’environnement intra-utérin et contribuera encore à calmer bébé. Vous pouvez d’ailleurs toujours porter le bola de grossesse en raccourcissant le pendentif (qui n’aura plus besoin de toucher votre ventre). Et quand votre bébé sera plus grand, c’est une excellente idée de cadeau pour lui rappeler sa venue au monde et l’un des bruits qui a caractérisé son arrivée.

Si, d’aventure, ce bijou magique vous intéresse, voici une sélection pour trouver le meilleur bola de grossesse :

Encore besoin d’aide ?

Voici quelques idées supplémentaires.

Quelle a été votre choix final ?