Annoncée presque stérile, elle donne naissance à un bébé 6,87 kilo et 59 cm !

Square

Le 12 mars dernier, Harper Buckley venait au monde au Arnot Ogden Medical Center d’Elmira, dans l’état de New York. Si sa naissance n’est pas passée inaperçue, c’est parce qu’elle est mémorable. Le nouveau-né pèse 6,87 kilos pour 59 cm !

Ses mensurations hors normes font d’elle le nouveau record du plus gros bébé jamais né dans cet hôpital et l’un des plus gros bébés nés aux États-Unis.

Des mensurations impressionnantes

Sa maman Joy Buckley s’attendait à une surprise de taille mais n’avait pas anticipé ces mensurations deux fois plus grandes que la moyenne. Selon la National Library of Medicine des États-Unis, le taux de natalité moyen aux USA se situe entre 2,50 kg et 4 kg.

Je savais qu’elle allait être costaud, mais je ne m’attendais pas à un bébé de plus de 6 kilos.

Née par césarienne, Harper a du être accompagnée par deux médecins. Malgré son poids qui correspond à celui d’un bébé moyen de 5 mois, elle a du rester en soins intensifs néonatals.

C’est vraiment difficile, mais je sais qu’elle ne sera pas là pour toujours.

Elle va bientôt rentrer à la maison. Elle est entre de bonnes mains.

Je fais confiance aux médecins, ils savent ce qu’ils font.

Selon le Guinness des Records, le bébé le plus lourd jamais né aux USA pesait quasiment 10 kilos mais n’a pas survécu plus de quelques heures (19ème siècle). Le plus gros bébé survivant est né en Italie en 1955 et faisait 10,2 kilos.

Un bébé miracle

Après l’adoption d’Heaven, Joy avait mis au monde Chase, un garçon de presque 5 kilos. La new-yorkaise de 31 ans estime cependant que sa fille est un bébé miracle.

Les médecins étaient pessimistes, entre son diabète de type 2 et un syndrome des ovaires polykystiques (Sopk) diagnostiqué récemment, ils estimaient ses chances de concevoir un nouveau bébé à 15% seulement. Son premier enfant était une chance, son second relève maintenant du miracle.

Un signe d’espoir pour d’autres parents

La famille Buckley souhaite que la naissance de la petite Harper donne de l’espoir à d’autres couples aux prises avec l’infertilité.

N’abandonnez pas parce que c’est à votre portée.

C’est bien possible, mes enfants en sont la preuve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *