L’été est là : protégez vos enfants du soleil !

Square

Les beaux jours arrivent et ils nous manquaient depuis le déconfinement.

Mais l’été rime aussi avec danger pour nos petites têtes blondes alors voici un récapitulatif des essentiels pour garantir des vacances en bonne santé.

Le soleil est votre meilleur ennemi

Que vous envisagiez de partir à la mer, à la montagne ou dans le jardin, le soleil vous réchauffera mais attention aux brûlures, coups de soleil ou autres insolations et déshydratations.

Le soleil est de loin votre pire ennemi.

C’est ce qu’un artiste anglo-américain, Thomas Leveritt, a prouvé avec un reportage bluffant sur les effets du soleil sur la peau.

Pour les besoins de son film How the sun sees you (Comment le soleil vous voit), il a demandé à des passants de poser face à la caméra puis de les confronter à un dispositif embarquant une caméra à ultraviolet. Le résultat est surprenant : chaque visage est constellé de taches de rousseur, reliquats de brûlures passées.

Plus ces tâches sont sombres et plus la brûlure est avérée et grave.

Pire, comme vous pouvez le voir grâce à son dispositif à ultraviolet, la mise en place de crème solaire n’est pas assez sérieuse pour garantir une protection suffisante.

Partant de ce postulat, comment faire pour protéger efficacement nos enfants du soleil ?

Du bon sens sinon rien

De prime abord, il faut avoir du bon sens. On évite de sortir les enfants aux heures les plus chaudes (11h – 16h) afin de limiter l’exposition, le rayonnement solaire étant à son zénith.

De même, on reste vigilant en bord d’étendue d’eau (piscine, plage) sur les effets de la réverbération.

Faut-il d’ailleurs le préciser : bébé est interdit de soleil. A cause de sa peau ultra fragile, on le met à l’abri à l’ombre, dans une tente anti UV mais pas d’exposition directe au soleil !

Casquette ou chapeau, rassure-toi tu es toujours le plus beau !

Pour prévenir les risques d’insolation, un couvre-chef est obligatoire. Si votre chérubin n’en veut pas, laissez-le choisir celui qu’il préfère et adoptez-le.

Les modèles pour enfant sont souvent équipés d’un élastique pour éviter les pertes volontaire ou involontaires.

Personnellement, enlever son chapeau est un motif de confrontation avec nos enfants : la santé prime sur tout le reste.

Car, faut-il le rappeler, l’insolation n’a rien d’anodin. Ce phénomène est du à l’irradiation de la tête de la nuque par le soleil, pouvant provoquer des impressions de malaise, des vomissements, une somnolence ainsi que des maux de tête.

Autant éviter ces réjouissances.

Une crème solaire de qualité et saine pour la peau

Autre outil à notre disposition, la crème solaire.

Choisissez une crème solaire adaptée à la peau de votre bambin, on privilégiera d’ailleurs une protection solaire pour enfant avec un indice SPF50+ (comprendre Sun Protector Factor ou facteur de protection solaire), l’indice de protection le plus élevée et notamment adapté aux peaux claires et très claires.

Il suffit de 10 minutes pour avoir un coup de soleil sur une peau à nue, contre 500 minutes pour une crème solaire SPF 50 (8+ heures).

Une gourde pour lutter contre la déshydratation et contenant de l’eau !

Le manque d’eau dans l’organisme peut entraîner une déshydratation et, même s’il n’y a pas de saisonnalité, cela arrive plus fréquemment en été.

On repère cette déshydratation par un manque évident de sudation ou d’urine, voire de la fièvre, des vertiges ou encore des vomissements. Si vous avez soif, c’est déjà que votre capital hydratant est mal en point.

Autant faire dans la prévention : équipez vos enfants d’une gourde. Puis pensez à boire et faire boire vos marmots toutes les heures, de l’eau plutôt que des sodas ou sirops riches en sucre.

Des lunettes de soleil pour avoir la classe

Le soleil peut abîmer la vue, notamment pour ceux qui ont des iris clairs.

Afin de se protéger efficacement des rayons du soleil, équipez vos enfants de lunettes de soleil sérieuses (catégorie 3 ou 4).

Notez d’ailleurs que vous devez utiliser les lunettes solaires par temps ensoleillé comme par temps nuageux. En effet, la présence de nuages accentue l’effet du soleil et peut maltraiter votre rétine.

Les habits anti UV, le dress code du baroudeur

Enfin, la modernité aidant, vous pouvez habiller vos enfants avec des vêtements anti UV. comme le T-shirt d’Adam & Aoki.

S’ils étaient réservés aux sports de glisse, les habits anti UV (Tee-shirts, leggings…) se sont démocratisés et vous offrent une protection solaire optimale en remplaçant avantageusement la crème solaire sur la majorité du corps.

Pour les choisir, visez les indices UPF (Ultraviolet Protection Factor) les plus élevés, un indice de 15 arrêtera 93,3% des rayons UV contre 98% pour un indice 50. Autrement dit, un tissu UPF 15 laisse passer 1/15ème des rayonnements solaires.

Et non, les vêtements longs ne peuvent pas remplacer ces habits anti UV. Selon The Skin Cancer Foundation, un T-shirt blanc en coton a un UPF 10 contre 3 à 4 s’il est mouillé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *