Urgence en vol : une maman oublie son bébé à l’aéroport, l’avion fait demi-tour

Square

Un avion Saudia en partance pour la Malaisie a été obligé de faire demi-tour quand une passagère a réalisé qu’elle avait laissé son bébé dans le terminal de l’aéroport saoudien.

Urgence en vol : j’ai oublié mon bébé à l’aéroport

Le pilote, en route pour Kuala Lumpur, a demandé à revenir à l’aéroport de Djeddah en Arabie Saoudite peu après le décollage quand son équipage lui a fait parvenir l’incident : une passagère avait oublié son enfant dans le terminal d’embarquement.

Une vidéo du commandant de bord appelant la tour de contrôle révèle l’échange inhabituel entre lui et les aiguilleurs, alors qu’il demande l’autorisation de se poser à nouveau sur le tarmac de l’aéroport King Abdulaziz de Djeddah.

Que Dieu soit avec nous. Pouvons-nous revenir ?

Le scénario, qui semble être une première pour les contrôleurs aériens, laisse l’aiguilleur perplexe et on peut l’entendre s’entretenir avec d’autres personnes au sujet des mesures appropriées.

Ce vol demande à revenir.

Une passagère a oublié son bébé dans la salle d’attente, la pauvre.

On entend encore le pilote répéter à l’opérateur de la circulation aérienne :

Je vous l’ai dit, une passagère a laissé son bébé dans l’aérogare et elle refuse de continuer le vol.

Après une brève pause, le vol Saudi Arabian a reçu l’autorisation de retourner à King Abdulaziz.

Ok, retournez à la porte.

C’est une première pour nous.

Des exemples historiques assez insolites

En 2017, un vol entre Los Angeles Tokyo a dû faire demi-tour parce qu’un passager s’était trompé d’avion.

En 2014 à New York, un avion circulant en direction de Séoul est revenu à la porte d’embarquement. L’héritière de la compagnie aérienne sud-coréenne Cho Hyun-ah avait forcé un membre d’équipage à atterrir car on lui avait servi des noix de macadamia dans un paquet plutôt que dans un bol.

En 2013, un vol d’American Airlines entre Los Angeles et New York a été détourné vers Kansas City à cause d’un passager très indiscipliné. Celui-ci ne voulait pas arrêter de chanter I Will Always Love You de Whitney Houston.

Il s’avère quand même rare que les avions fassent demi-tour ou dévient en plein vol pour des raisons autres que techniques, sécuritaires ou sanitaires. Reste que, dans le cas présent, le pilote avait une bonne excuse pour demander ce retour au sol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *