Vêtements bébé : une étude scientifique révèle la présence de bisphénol A et des parabens

Square

C’est une étude réalisée en Espagne par des chercheurs de l’Université de Grenade qui dévoilent le scandale : les vêtements bébé contiendraient des parabens et du bisphénol A.

Des perturbateurs endocriniens dans 90% des produits étudiés

Cette étude parue dans la revue Environnemental International est la première du genre à se pencher sur la présence de parabens et Bisphénol A (BPA) dans les vêtements des nouveaux nés.

Les résultats sont navrants : ces perturbateurs endocriniens ont été détecté dans 9 cas sur 10.

Les chercheurs espagnols ont analysé 32 paires de chaussettes destinées aux bébés (de la naissance à 4 ans) et provenant de trois sources d’approvisionnement différentes : grande surface, détaillant de marque internationale et discount local. La teneur en Bisphénol A pouvait être 25 fois supérieure en fonction des circuits de distribution quand les parabens se révèlent présents dans toutes les paires de chaussettes mais à des concentrations inférieures au BPA.

De graves conséquences sur la santé des enfants

Pour rappel, les perturbateurs endocriniens de type parabens ou bisphénol A entraînent de graves problèmes de santé chez les enfants (hyperactivité, obésité infantile, développement sexuel prématuré) ainsi que chez les adultes (stérilité, diabète, cancers, hypothyroïdie).

Cette étude soulève de lourdes problématiques pour les nouveaux-nés. Quel bébé n’a pas sucé ses chaussettes ou mâchouillés ses chaussures ? De même, le simple contact avec ces matières peut entraîner une exposition. Qu’il s’agisse d’absorption digestive ou cutanée, les résultats sont inquiétants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *