Réveillon et bébé, quoi faire et comment ?

Square

La question est d’autant plus d’actualité que c’est ce soir. Oui mais voilà, vous savez comment gérer une Saint-Sylvestre facilement sauf que, depuis l’arrivée de bébé, c’est un tout autre discours.

Comment allier festivité et nouveau né ? Voici quelques pistes pour vous aider.

Un repas soigné mais adapté à bébé

Vous avez envie de marquer le coup et c’est normal. Fruits de mer, foie gras, aliments fins, profitez-en mais gardez bien bébé d’y goûter. Ce n’est ni adapté à son développement ni conseillé dans sa diversification. Pour lui montrer le côté festif de la journée, vous pouvez mettre en valeur ses plats en faisant des dessins avec de la sauce, lui proposer des petits encas comme des chips de maïs, des bâtonnets de légumes, des tomates cerises ou encore des olives. Une autre option reste de lui concocter un bon petit plat maison avec des ingrédients sains : parmentier de patate douce, compotée de conconbre, papillote de poisson aux zestes d’orange…

Côté boisson, on évite absolument l’alcool et, si possible, les bulles car souvent alliées à du sucre. Restez sobre avec lui, les jus de fruits sont possibles mais peu recommandés le soir.

Pour le dessert, visez les essentiels en version festive : compote pomme poire cannelle et zeste d’orange, compote pomme coing et jus d’orange épicé, compte pomme clémentine, pain d’épice…

Vu que le repas risque d’être long, prévoyez quelques jeux à faire avec lui et d’autres qu’il puisse faire seul afin de l’occuper et lui permettre de se faire plaisir, le jeu étant une seconde nature pour eux.

Minuit ou pas

Les inconditionnels du réveillon apprécieront de fêter la nouvelle année avec bébé et on peut les comprendre.

Dans notre cas, c’est vraiment en fonction de lui. Si la sieste a été assez longue (plusieurs heures), si bébé ne montre pas de signes de fatigue (tête qui dodeline ou poings qui frottent les yeux) et si sa grande sœur le laisse respirer, on attendra peut-être minuit pour fêter l’évènement. D’un autre côté, on est aussi partisan du respect du rythme de l’enfant, spécialement pour le sommeil qui est un besoin primaire et physiologique. Rompre son rythme de sommeil nous expose à chaque fois à de mauvaises nuits pendant une quinzaine de jours au minimum.

Je n’ai cependant aucune prétention à vous faire la leçon, je ne sais pas encore comment on fonctionnera pour ce second réveillon avec lui mais, pour le premier, il était au dodo vers 22h après un petit repas familial festif.

Joker

Dans le cas où vous souhaitez accorder à bébé sa soirée dodo au calme et qu’il fait ses nuits tranquillement, ne vous bloquez pas pour autant la soirée. Pensez aux grands parents qui se feront une joie de garder bébé ou à une baby-sitter, si possible expérimenté et qui est déjà venue chez vous. En cas de souci, vous serez toujours joignable par téléphone (hormis à minuit pile), de quoi vous rassurer et vous permettre de profiter du nouvel an en toute quiétude.

Si vous avez d’autres idées, faites-en part.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *