Ces nouvelles images du bébé dans l’utérus pourraient sauver des milliers de nouveau-nés

Square

Il y a quelque chose de remarquable à voir le cœur d’un tout petit bébé battre pendant une échographie pour la toute première fois. Alors qu’il bat à un rythme impressionnant, l’enfant qui grandit en nous devient plus réel, plus proche et aussi plus attendrissant : la vie se développe. Et maintenant, grâce aux merveilles de la technologie et à des médecins très dévoués, nous pouvons voir ces petits êtres humains sous un tout autre jour.

Des images 2D du cœur des bébés pour aider à la guérison

Une équipe de chercheurs à Londres a travaillé à la construction d’images plus détaillées du cœur du bébé pendant qu’il était in utero pour aider à fournir un meilleur traitement aux personnes nées avec une maladie cardiaque congénitale. Bien que les ultrasons aient déjà permis aux médecins de mieux comprendre la santé de l’enfant à naître, leur petit cœur bat si rapidement qu’il est difficile de détecter tout problème que l’enfant pourrait avoir plus tard dans la vie. Dans cette nouvelle étude, les femmes enceintes ont été soumises à une IRM qui a fourni un certain nombre d’images 2D du cœur du bébé, ce qui, couplé à un logiciel informatique impressionnant, a permis aux médecins de construire une réplique en 3D du cœur.

Cela a permis de sauver un bébé, Violet-Vienna Pettitt, condamnée dès la naissance. Au cours de l’échographie régulière de 20 semaines, les médecins ont pu détecter certains problèmes avec les vaisseaux sanguins qui entourent le cœur du bébé, ce qui rétrécissait son aorte. Sa mère, Kirbi-Lea Pettitt, s’est jointe à l’étude et les médecins ont pu trouver un moyen de sauver la vie de sa fille. Dès sa naissance, les médecins l’ont emmenée avec eux pour lui donner les médicaments nécessaires afin de maintenir son aorte ouverte. Aujourd’hui, la petite fille est une enfant de 11 mois en parfaite santé.

Des milliers de bébés pourraient être sauvés

Le professeur Reza Razavi, un cardiologue pédiatrique consultant dont la propre fille est née avec une malformation cardiaque, a été l’un des principaux moteurs de cette étude. Les nouvelles images, aussi étonnantes qu’utiles, permettent aux médecins de savoir exactement à quoi ils sont confrontés et quels traitements ou opérations seront nécessaires. Le professeur explique que si le logiciel peut aider à réconforter et à rassurer les parents, il participe aussi à la bonne santé des nouveau-nés.

Ce logiciel aide aussi vraiment les bébés parce qu’ils obtiennent la bonne opération au bon moment et ont les meilleurs résultats.

L’équipe de recherche croit que cette technologie pourrait être mise à la disposition d’un plus grand nombre d’hôpitaux – et compte tenu du fait qu’1%, soit 40 000 bébés nés aux États-Unis, sont atteints d’une cardiopathie congénitale, un traitement adéquat et rapide permettrait de sauver la vie de milliers de bébés et de parents préoccupés. Les CDC (Centers for Disease Control and Prevention) rapportent que les cardiopathies congénitales sont le type d’anomalie congénitale le plus courant aux États-Unis : une anomalie qui peut être héréditaire ou résulter d’une infection ou de certains médicaments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *