L’impact d’une naissance sur la consommation des foyers : 500€ de budget mensuel pour bébé

Square

Le dernier volet de l’Observatoire E. Leclerc chiffre l’impact financier de l’arrivée d’un bébé dans un couple. Ce grand bonheur pour 88% des sondés (le jour le plus heureux de leur vie selon 82%) entraîne cependant un gros chamboulement, tant dans le mode de vie que dans la manière de consommer ou de percevoir le monde.

Des changements importants sur tous les plans

L’arrivée d’un bébé change beaucoup de choses, à commencer par le sommeil (je vous vois rigoler derrière votre écran) et, souvent de manière implicite, la manière dont on perçoit le monde et son univers proche.

Ainsi, 96% des parents pensent que leur rythme de vie a changé avec l’arrivée de bébé et 92% trouvent leur sommeil modifié. 88% des couples estiment que leur vision du monde a évolué quand 67% se sentent plus optimistes grâce à leur nouveau-né.

Un budget important quelques fois sous-estimé

Si 62% des parents tentent d’anticiper l’impact financier de l’arrivée du nourrisson, les conséquences sont cependant importantes sur l’équilibre budgétaire.

  • 64% des parents ont pris des mesures pour atténuer les dépenses de naissance
  • 1 français sur 5 emprunte de l’argent à un proche ou une institution spécialisée
  • 35% des parents sondés reconnaissent qu’ils sont largement sous-estimé le budget nécessaire

500€ de dépenses mensuelles pour bébé

En moyenne, l’étude de l’Observatoire E. Leclerc estime la dépense moyenne d’un couple à 490€, dont 51% part pour la garde de l’enfant, devant l’alimentation de bébé et son équipement :

  1. 51% (252€) pour les frais de garde
  2. 83€ (17%) sont dédiés à l’alimentation
  3. l’équipement représente 54€ du budget (11%)
  4. vient ensuite l’habillement avec 51€ (10%) ainsi que les produits bébé (hygiène) aussi évalués à 51€

Une remise à plat des dépenses du couple

Les jeunes parents revoient leur mode de vie en se recentrant sur les essentiels et en priorisant leurs dépenses pour optimiser leur budget, grévé par l’arrivée de bébé à l’instar de leur pouvoir d’achat. Ainsi, tout ce qui est de l’ordre du loisir devient secondaire : les sorties sont réduites de 73%, les loirs de 59% et les séjours (voyages et week-ends) de 45%.

D’autre part, ces nouveaux parents adoptent de nouvelles habitudes de consommation: 68% recherchent les promotions, 53% évitent les produits jugés trop chers et 47% deviennent clients de magasins discount.

Le budget bébé difficile à assumer pour les jeunes parents

Ces statistiques sur les nouvelles consommations proposés par l’enseigne de grande distribution met aussi le doigt sur les difficultés à assumer ces dépenses liées au nourrisson. Plus d’une famille sur 3 (37%) a le sentiment de ne pas s’en sortir, la moitié des jeunes parents (52%) apprécieraient plus d’aides financières et 44% pensent qu’il n’y en existe pas assez.

Ainsi, l’arrivée d’un bébé grève la situation financière des français et s’impose comme un événement heureux mais coûteux. Malgré toutes les stratégies et arbitrages mis en place pour réduire les dépenses et maîtriser le budget, la question du pouvoir d’achat se pose encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *