Avoir un bébé après 40 ans n’est plus rare, mais comporte toujours des risques

Square

L’histoire d’amour de Megan et Fadil Lee a commencé lorsque tous deux étaient en première année d’université, et elle aurait pu se terminer là si Fadil n’avait pas envoyé à Megan un message Facebook 25 ans plus tard.

Megan se souvient.

J’étais genre, OK, il est célibataire ou marié ?

Une grossesse à la quarantaine

Après être sortis ensemble pendant un an et demi, ils se sont mariés et Fadil voulait devenir père pour la première fois. Megan était aussi motivée, bien qu’âgée de 45 ans et ayant déjà deux enfants adultes.

Avouons-le, nous vivons tous plus longtemps, tu sais.

Et je ne pense pas que l’âge devrait être un inhibiteur pour toi si tu es en bonne santé et en forme physique. Je pense que tu devrais avoir le choix.

Le docteur Paul Magarelli, spécialiste de la fertilité chez les femmes âgées, est de cet avis.

Maintenant que nous vivons jusqu’à 80, 90 et 100 ans, l’idée d’un bébé à 50 ans n’est pas si folle que cela.

Le Dr Magarelli aide le couple à concevoir par Fécondation In Vitro.

L’utérus ne vieillit pas, c’est un muscle.

Ils ont donc réussi la FIV et les femmes qui ont donné des ovules jusqu’à l’âge de 74 ans ont quand même des bébés en bonne santé.

Megan prévoit d’utiliser ses propres ovules, mais la réalité est que la plupart des femmes âgées utilisent des ovules congelés ou donnés.

Lorsque vous atteignez l’âge de 44 ans et plus, le nombre d’ovules disponibles pour faire un bébé est extrêmement faible, de sorte qu’à un moment donné, la plupart des familles utiliseront des ovules de donneuses.

Des risques liés à la grossesse tardive pour le bébé et la maman

Il existe cependant des risques importants pour la mère et le bébé, notamment le diabète gestationnel, l’hypertension liée à la grossesse ainsi que la fausse couche. Les bébés ont également un risque plus élevé d’anomalies chromosomiques, comme le syndrome de Down.

Megan et Fadil affirment qu’ils sont conscients des risques et sont proactifs.

La future maman confie :

Nous allons faire des tests génétiques sur les embryons à cause de notre âge.

On veut s’assurer que tous les chromosomes sont censés être là et qu’ils sont là en entier.

Ces FIV ont un coût élevé. Les traitements standard de Fécondation In Vitro peuvent coûter entre $20 000 et $30 000 (entre 18 000€ et 27 000€). Payant de leur poche pour l’intervention, le couple espère que tout ira bien dès le premier essai.

Nous avons tous les deux une foi très forte.

Si les choses ne fonctionnent pas, nous allons considérer cela comme un signe de Dieu indiquant que nous ne sommes pas censés être parents à cette étape de notre vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *