La diversification alimentaire

Square

Nourri au sein ou au biberon, votre bébé part petit à petit à la découverte de nouveaux plaisirs gustatifs. Ne vous précipitez pas, l’étape de la diversification alimentaire est très délicate. Quels aliments proposer à votre bébé de 6 à 9 mois et en quelles quantités ? Réponses pratiques pour un bon équilibre nutritif.

Entre 6 et 9 mois, votre enfant doit rester au lait, au moins l’équivalent de deux biberons par jour. À part les céréales, les fruits et les légumes, il peut désormais goûter à un peu de viande, de poisson et de jaune d’œuf, riches en protéines.

Le lait

À cet âge, le lait maternel ou le lait de suite (6-12 mois) reste incontournable dans son alimentation de base. Chaque jour, il doit boire entre 500 et 700 ml pour couvrir ses besoins nutritionnels et obtenir la juste dose de fer, d’acides gras essentiels (AGE). Par contre, évitez le lait de vache en raison de sa faible teneur en fer, vitamines et AGE, et à l’inverse de sa forte concentration de protéines.

Entre 6 et 9 mois, votre bambin mange moins souvent. Si nourrisson, il buvait 6 à 7 biberons, à cet âge, il s’habitue au rythme de quatre repas par jour, dont deux diversifiés.

Des céréales, des fruits et des légumes

Les céréales infantiles incorporées au biberon de lait du matin constituent une source de glucides (sucres) complexes très nourrissants. Tout en espaçant le repas de votre bambin, elles vous permettent de contenir sa faim jusqu’à l’heure du déjeuner. Versez 20g de céréales dans 210 ml de lait, mais pas quotidiennement, avant ses 9 mois.

Entre 6 et 9 mois, votre bébé peut manger plusieurs fruits et légumes tels que les ananas, les clémentines, les fraises, le melon, les oranges toujours cuits et épépinés. Pour ce qui est des légumes, vous pouvez introduire le navet, les courgettes, les épinards, les haricots verts.

Les fruits et légumes se consomment en quantité variable, 3 à 5 fois par jour, selon l’appétit de votre poupon. Faites-lui goûter de tout afin d’habituer son palais à la diversité.

De la viande, du poisson et du jaune d’œuf

À l’exception des abats et de la charcuterie, toutes les viandes sont permises comme le bœuf, l’agneau, le veau, le blanc de poulet, la dinde. Deux fois par semaine, introduisez du poisson au menu, de préférence des filets sans arêtes. 10 à 15 g de viande ou de poison suffisent au petit-déjeuner, cuits, finement hachés et   mélangés à sa purée de légumes. De temps en temps, vous pouvez remplacer la viande ou le poisson par du jaune d’œuf au déjeuner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *