Confinement : Fabrice Luchini nous fait (re)découvrir La Fontaine

Square

Avec les mesures de confinement qui vont s’accroître pour au moins 6 semaines supplémentaires, toutes les initiatives sont bonnes à prendre. Vous n’êtes pas très danse anti-Coronavirus ? Vous en avez marre des ouvrages pédagogiques et des milliers d’œuvres d’art en HD ? Vous avez déjà vu 42 fois Ma vallée de Claude Ponti ?

Posez-vous au calme, isolez-vous du bruit et laissez-vous entraîner par la voix suave et délicate de Fabrice Luchini.

Des contes de Jean de La Fontaine sur le compte Instagram de Fabrice Luchini

La créativité et l’envie de partage des gens continue à prendre de l’ampleur et, à ce jeu, Internet est vraiment d’une aide incroyable. C’est au tour de l’acteur (11 nominations aux César quand même), comédien et fidèle défenseur de la langue de Molière Fabrice Luchini de faire des émules. Le Chevalier de l’ordre national du Mérite a décidé de nous faire redécouvrir les célèbres Fables de La Fontaine et, qui mieux que lui peut nous faire voyager dans les mots et la morale de ces contes d’autrefois ?

On nous parle beaucoup de confinement, ce qui est manifestement la seule attitude raisonnable et civique comme disent les gens.

J’entendais inlassablement le mot confinement et ça m’a rappelé une fable de La Fontaine.

L’Ours et l’amateur des jardins, l’histoire de 2 confinés par La Fontaine

Grâce à un compte Instagram créé spécialement pour l’occasion, l’artiste a proposé lundi une fable méconnue du grand public, L’Ours et l’amateur des jardins.

Pourtant, à l’écouter, cette histoire a de quoi nous rappeler l’épidémie de Coronavirus et, surtout, notre confinement : les deux protagonistes sont également confinés et rongés par la solitude.

Elle parle d’un confinement d’un amateur des jardins et d’un ours, qui n’en peuvent plus d’être seuls. Ils n’en peuvent plus.

D’ailleurs, La Fontaine dit que la raison d’ordinaire n’habite pas longtemps chez les gens séquestrés.

Dans cette première lecture ou plutôt récit de mémoire, Luchini, bien calé dans son fauteuil, du Chopin en fond sonore, fait résonner les vers de La Fontaine avec chaleur et intimité tout en rajoutant sa propre interprétation des mots.

L’artiste n’en demeure pas moins humble.

C’est tout petit comme participation.

Pourtant, sa vidéo rencontre un franc succès avec 86k vues à l’heure où j’écris ces lignes avec et son compte Instagram fraîchement lancé affiche déjà plus de 55k abonnés. La morale d’ailleurs vous encouragera peut-être à faire le tri parmi vos « amis » Facebook, comprenne qui pourra.

Le rat et l’éléphant, la vanité et l’orgueil des français

Pour sa deuxième d’une probable longue série, le comédien a choisi de raconter la fable Le rat et l’éléphant, une critique acerbe de l’égo de nos compatriotes, le mal françois.

View this post on Instagram

Fable de Jean de La Fontaine

A post shared by Fabrice Luchini (@fabrice_luchini_officiel) on

Ici, un rat s’emploie à ridiculiser un éléphant et son équipage mais sera le plus mal avisé des deux.

Enfin bref, appréciez ce partage assez personnel de Luchini autour des fables et de l’actualité positive contre le Coronavirus.

Les critiques lui reprocheront ses affinités avec Sarkozy ou Macron, il n’empêche. Quand on parle de linguistique et d’amour des mots, personne ne les fait résonner aussi bien que lui.