Elle donne naissance à son bébé après être devenue tétraplégique

Square

L’arrivée en toute sécurité d’un bébé est un instant inoubliable dans la vie d’une mère. Pourtant, c’est un moment que Chloé Kennedy craignait de ne jamais vivre après son accident mortel.

Un accident de ski violent

En vacances avec sa mère en Italie, elle tombe amoureuse du pays et décide d’y vivre pendant un an. En cherchant à développer son niveau d’italien, elle commence à discuter avec son barista local, Antonello Vigna. Et au fur et à mesure de leurs entrevues, leurs destins se rapprochent jusqu’à la naissance d’une idylle comme le confie le jeune australien.

Quelque chose a matché entre nous. Avant que je m’en rende compte, on se voyait.

Elle rentre en France, revient en Italie et passe des vacances au ski avec un ami d’Antonello, Angelo, avant d’aller contempler des aurores boréales. C’est dans le massif des Dolomites que surviendra le drame.

La montagne était en fait très glacée, ce qui, je pense, faisait partie du problème. Le dernier souvenir que j’ai, c’est : « Je vais trop vite, comment je ralentis ? »

Chloé n’a aucun souvenir de ce qui a pu arriver ensuite. Ce que tout le monde sait cependant, c’est qu’elle a été impliquée dans un terrible accident sur ces pentes.

Antonello reçoit un appel d’Angelo qui quitte l’Australie où il réside pour se précipiter à son chevet. Après huit jours et quatre opérations, Chloé est sortie du coma.

Deux semaines plus tard, elle revenait chez elle.

Tétraplégique à 26 ans

Au début, la jeune femme ne comprend pas la gravité de sa blessure ni ses conséquences.

Vous entendez des mots comme tétraplégique, paraplégique, paralysie.

Ma vertèbre C6 est entrée dans ma moelle épinière mais ne l’a pas coupée.

Pourtant, c’était la vérité. A 26 ans à peine, Chloé était tétraplégique. Elle passera quasiment un an à l’hôpital pour de la rééducation intensive, sans qu’Antonello l’a quitte.

16 mois après son accident, Chloé avait fait des progrès miraculeux.

Je peux marcher un peu avec un cadre. Je ne dirais pas que c’est fonctionnel, je ne peux pas me lever de ma chaise et aller dans le salon ou au frigo.

Un second miracle survient alors

Quatre ans après leur rencontre, Chloé tombe enceinte naturellement. La grossesse est à risque, l’enfant pourrait être prématuré.  Le Dr Lucy Bowyer, obstétricienne spécialisée du Royal Hospital for Women à Randwick en Australie, suit Chloé pendant toute sa grosses.

Neuf mois qui sont difficiles pour la jeune femme.

J’ai commencé à vivre beaucoup d’émotions différentes, du bonheur à la culpabilité en passant par le sentiment d’égoïsme à propos du fait que je faisais passer mes désirs avant les besoins du bébé.

Penser que je veux un bébé, mais que je ne suis pas une mère capable parce que je ne peux pas faire certaines choses. Puis j’ai réalisé que, oui, j’aurai besoin de plus d’aide, mais ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose.

Chloé se prépare pour une césarienne mais elle accouchera naturellement par voie basse d’une fille de 2,96kg affichant 49 cm. Et une lumière a vu le jour, Aurora. Antonello et Chloé choisissent un prénom lumineux et joyeux pour leur enfant, c’est aussi un clin d’œil à ces fameuses aurores boréales en Scandinavie que la jeune femme n’a jamais vues après son accident de ski. Antonello est comblé :

Elle est notre lumière.

Deux semaines après l’accouchement, la petite famille est rentrée à la maison. Chloé découvre avec merveille les joies de la parentalité.

Cela fait seulement 12 jours mais c’est un miracle.

Dans mes bras, elle est parfaite. C’est comme si elle était une partie de moi qui me rend plus complète.

Je l’aime. Nous nous aimons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *