#TussenKunstEnQuarantaine : le challenge qui mêle confinement et art

Square

Vous cherchez une activité amusante et pédagogique à faire avec votre enfant – ou même sans ?! Voici de quoi vous occuper pendant ce confinement avec un nouveau challenge dédié à l’art à la maison.

Le défi Instagram #TussenKunstEnQuarantaine ou l’art en quarantaine

Un peu plus porté sur l’art que le défi dansant #GhenCovyChallenge, cet autre challenge créatif permet à tout un chacun de se transformer en œuvre d’art – le hashtag #TussenKunstEnQuarantaine signifiant entre art et quarantaine en néerlandais.

Le pitch est simple : reproduire avec les moyens du bord une œuvre d’art.

Pour trouver matière à réflexion, surfez sur la toile, rouvrez vos bouquins et faites preuve de créativité.

Comment participer au défi #TussenKunstEnQuarantaine ?

La marche à suivre est assez simple :

  • Reconstituez un tableau célèbre chez vous avec les moyens du bord
  • Partagez la photo sur vos réseaux sociaux en l’accompagnant du hashtag #TussenKunstEnQuarantaine.

Lancé il y a deux semaines, le défi artistique fait des émules et de nombreuses reprises de peintures célèbres fleurissent sur les réseaux (mais vous pouvez toujours faire le défi

Top20+ des créations #TussenKunstEnQuarantaine

Pour l’occasion, un compte Instagram TussenKunstEnQuarantaine a été lancé et répertorie toutes les réalisations publiées publiquement avec le hashag éponyme.

Voici sans doute les meilleurs illustrations du challenge, certains de parfaites répliques, d’autres des reprises caustiques.

La mère et l’enfant, Gustav Klimt (1905)

La Joconde, Léonard de Vinci (XVIe siècle)

La Laitière, Johannes Vermeer (1658)

Joseph Roulin, Vincent Van Gogh (1889)

La Nuit étoilée, Vincent Van Gogh (1889)

La Naissance de Vénus, Sandro Botticelli (1485–1486)

Le Fils de l’homme, René Magritte (1964)

The Charmer, John William Waterhouse (1911)

Nature morte aux pommes, Paul Cézanne (1983)

Le fantôme d’une puce, William Blake (1819)

L’Automne, Giuseppe Arcimboldo (1573)

Portrait de Louis XIV en costume de sacre, Hyacinthe Rigaud (1701)

La Madone du Livre, Sandro Botticelli (1480)

Chiens jouant au poker, Cassius Marcellus Coolidge (1903)

La Jeune Fille à la perle, Johannes Vermeer (1665)

Sisyphe, Tiziano Vecellio (Titian) (1848)

La Création d’Adam, Michel-Ange (1508-1512)

Le Cri, Edvard Munch (1893)

La Grande Vague de Kanagawa, Hokusai (1830–1831)

Bonaparte franchissant le Grand-Saint-Bernard, Jacques-Louis David (1801–1805)

Deux guitaristes flamenco, Nagui Achamallah (date inconnue)

Autoportrait en robe Tehuana, Frida Kahlo (1943)

Le Cauchemar, Johann Heinrich Füssli (1781)

Avouez qu’on s’y croirait ! Quelle est votre préféré ?

Pensez à faire passer le mot, ce challenge TussenKunstEnQuarantaine est toujours plus intelligent que les autres qui sévissent en ce moment sur Facebook, la culture en plus ! Et un challenge abordable, porteur de sens et qui ne rabaisse personne en période de confinement, que demander de plus ?