L’écoulement nasal du bébé : ce qui est normal et ce qui ne l’est pas

Square

Un nez qui coule, un mucus d’une couleur blanche, jaune, verte ou rouge, des problèmes respiratoires… voici ce qui se passe dans les voies aériennes supérieures de bébé. Le nez de votre petit bout de chou va couler !

Il sera parfois croûté, et le mucus qui en sort pourra parfois prendre des teintes inattendues ! Rassurez-vous : dans la très grande majorité des cas, on reste sur un écoulement normal ou bénin, conséquent à un petit rhume, à une allergie ou tout simplement à un temps froid et/ou sec. Le nez qui coule n’est qu’une autre facette de la maternité. Il faut savoir détecter les problèmes qui sortent de l’écoulement nasal « ordinaire » et agir dans les temps pour éviter l’irritation des tissus et des muqueuses et prévenir les infections qui mettent le système immunitaire de bébé à rude épreuve.

S’agit-il d’un rhume ?

C’est sans doute la première question qui nous passe par la tête à la vue d’un nez qui coule, que ce soit chez l’enfant ou l’adulte. Il y a plus de 200 variétés de rhume, et votre bébé n’est pas à priori immunisé contre aucune de ces formes. Donc les rhumes à répétition ne doivent pas forcément vous inquiéter. C’est le système immunitaire qui se développe. Chez le bébé, le rhume donne lieu à un écoulement nasal clair ou coloré, avec une toux et une légère fièvre.

Le mucus qui sort d’un nez qui coule peut prendre plusieurs couleurs. Les nourrissons souffrent généralement de congestion nasale lorsque les voies aériennes supérieures sont bouchées. L’écoulement n’apparaît que deux à trois jours plus tard, ce qui laisse le temps à un vaste spectre de couleurs de s’installer, selon la situation. Un mucus transparent ou blanc peut renvoyer à une allergie, tandis qu’un mucus jaune clair, jaune vif ou verdâtre renvoie à une infection des voies aériennes ou des sinus… mais pas toujours. Car un mucus qui reste coincé dans le nez ou la cavité nasale de l’enfant pendant plusieurs jours va capturer des bactéries, des virus et autres particules, ce qui pourra le colorer de blanc, vert, jaune voire noir lorsque l’enfant a été exposé à une source de pollution.

Il n’est pas rare qu’un bébé de plus de 2 mois ait un léger écoulement nasal accompagné de fièvre. On parle de fièvre lorsque la température corporelle de bébé dépasse les 38° C. Si la fièvre reste « raisonnable », elle devrait disparaître sous un ou deux jour(s), et le rhume devrait s’estomper deux ou trois jours plus tard. Pendant cette période, l’enfant pourra accuser le coup, à la fois sous le coup de la fatigue engendrée par l’infection, mais aussi à cause de l’inconfort du nez bouché. Vous pouvez l’aider à se moucher en utilisant un mouche-bébé. Si vous cherchez des informations sur les mouche-bébés, vous pouvez visiter mouche-bebe.net.

L’écoulement nasal et les problèmes respiratoires ne sont pas normaux

Il faut bien distinguer le rhume, les allergies, les écoulements nasaux bénins sans cause particulière d’une part, puis les problèmes respiratoires d’autre part. Si votre bébé présente des signes de congestion avec un écoulement nasal, examinez sa poitrine pendant qu’il respire et tousse pour vous assurer qu’il ne souffre pas de détresse respiratoire.

Vous pouvez surveiller sa respiration en lui enlevant ses vêtements et en examinant sa poitrine pendant sa respiration. Elle ne doit pas bouger de haut en bas (rétraction). Il ne doit pas utiliser son ventre (qui monte et descend vigoureusement) pour l’aider à respirer. Il ne doit pas y avoir de « travail de respiration ». Le rhume et toutes les causes de la congestion nasale bénigne n’expliquent pas la détresse respiratoire. Si tout est normal au niveau de la poitrine de l’enfant, vous n’avez rien à craindre, même si la toux est insistante.

En somme, la plupart des écoulements nasaux qui interviennent chez l’enfant sont plus inconfortables que préoccupants… du moment que la respiration reste raisonnablement fluide, sans efforts considérables pour inspirer et expirer. Consultez votre pédiatre au moindre doute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *