Enfants Dys à l’école : les valoriser pour stimuler leur apprentissage et leur redonner confiance

Square

Dans le cadre aussi complexe que l’école, les enfants atteints de troubles des apprentissages sont délicats à prendre en compte.

Pourtant, et si la valorisation de ces enfants Dys permettaient de faciliter leur apprentissage ? C’est l’avis du docteur Olivier Revol.

Deux questions pour Olivier Revol, spécialiste des troubles d’apprentissages Dys

Comment faire pour inclure des enfants souffrant de troubles Dys (dyslexie, dyspraxie, dysphasie…) au sein de l’Éducation nationale ? S’ils sont aussi intelligents que les autres, leur différence peut être un handicap pour eux comme pour leurs enseignants, donnant lieu à des souffrances de chaque côté.

Pour répondre à cette problématique, le pédopsychiatre Olivier Revol, directeur du Centre des troubles des apprentissages à l’hôpital neurologique de Lyon, a partagé des stratégies positives pour rassurer les enfants Dys.

Dans une conférence proposée par La Haute École Pédagogique du canton de Vaud (alias HEP Vaud), le docteur Revol parle des dysharmonies évolutives et de leur possible gestion en classe.

Qu’est-ce que les troubles Dys ?

La première question permet de poser le contexte. Que sont les troubles Dys appelés troubles des apprentissages ?

Les enfants qui sont porteurs de troubles « Dys » sont d’abord des enfants intelligents.

Leur système cérébral fonctionne parfaitement. Cependant, ils possèdent un trouble d’un des deux hémisphères ou du cortex frontal, ce qui donne naissance à un trouble constitutionnel (dès la naissance). Des stratégies leur sont nécessaires pour palier à ces troubles – même si la partie la plus importante reste la mise en évidence du trouble Dys chez l’enfant et dès le plus jeune âge.

Comment redonner à ces enfants, étiquetés « instables », le plaisir d’apprendre ?

Le premier conseil du pédopsychiatre s’adresse aux enseignants de ces enfants, qu’il nomme enfants à besoins éducatifs particuliers. Selon lui, cela s’articule en 3 points:

  1. Reconnaître leur différence et leur unicité
  2. Ajuster les méthodes d’enseignement par rapport aux enfants Dys
  3. Avoir de la bienveillance par rapport à eux

Le mieux sera dès lors de les valoriser en tirant partie de leurs troubles pour leur permettre de progresser et de voir leur évolution particulière.

Pour chaque cas, on peut trouver une petite stratégie qui va être valorisante et qui va montrer à l’enfant qu’on a vu ses progrès.

Bien entendu, cela reste du cas par cas mais ce travail permet de réintégrer ces enfants Dys dans le cursus scolaire tout en les valorisant.

De jolis mots pour accompagner, faire grandir et redonner confiance à ces enfants, le tout avec cœur et intelligence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *